La honte des réseaux : le BODY SHAMING

 

Le body shaming est une forme de discrimination qui peut faire souffrir tout le monde : hommes ou femmes, jeunes ou plus âgés, inconnus ou célèbres. Nous avons pris 3 exemples parmi des personnalités : qui ont subi des moqueries via les réseaux sociaux parce qu’ils ne sont pas conformes aux critères de beauté. Ils sont juste comme tout le monde avec des défauts. Mais quand on y pense deux secondes : est-ce qu’on ne serait pas tous et toutes parfaitement imparfaits ?

Lorde :

Lorde est une chanteuse Néo-zélandaise. Elle a été victime d’acné shaming par les réseaux sociaux. L’acné shaming c’est comme le body shaming sauf que c’est pour les personnes qui ont de l’acné. De nombreuses personnalités sont victimes d’acné shaming. Lorde a réagi sur les réseaux. 

Neilson Barnard/Getty Images

Entre les réseaux sociaux et la télé, les problèmes de peau, ne passent plus inaperçus. Oui, les célébrités sont des femmes et des hommes comme les autres et souffrent eux aussi de défaut. Elles ont beau assumer et se montrer au naturel, ce n’est pas au goût de tout le monde. Nombreux sont les internautes qui se prêtent au jeu du bodyshaming sur les réseaux sociaux, bien que ça n’en soit pas un. 


Wentworth Miller :

La série Prison Break lui a permis de devenir une star internationale. Mais une fois la série terminée il a subi le body shaming. 

« Quand tu sors de prison et que tu découvres le jeu du Monopoly au McDonald’s. ». C’est sur Facebook que l’acteur a vu ce montage photo se moquant de sa prise de poids. Il s’est défendu sur le sujet. « En 2010, je prenais ma retraite en tant qu’acteur. […] Mais surtout, j’étais suicidaire. […] Je cherchais à me soulager, à me réconforter, à me distraire. Je me suis tourné vers la nourriture. Cela aurait pu être autre chose. La drogue, l’alcool, le sexe. Mais manger, c’était ce qui me faisait tenir ». « Maintenant que je revois cette photo dans mon tee-shirt rouge, avec un rare sourire sur mon visage, je me rappelle de ma bataille. Mon endurance et ma persévérance en réponse à tous mes démons. »

 

image trouvée sur le site Pureactu.com

Serena Williams : joueuse de tennis, n°1 mondiale en 2010:

TPN VIA GETTY IMAGES

Serena Williams a remporté beaucoup de championnats, quatre médailles d’or aux JO mais elle est toujours exposée au body shaming. En effet, de nombreuses personnes sous-entendent qu’elle est née garçon à cause de ses muscles et de sa stature. « C’était difficile pour moi », a-t-elle déclaré. « Les gens disent que je suis née garçon, tout ça à cause de mes bras ou parce que je suis forte. J’étais différente de Vénus : elle était mince, grande et belle, et je suis forte et musclée ». Elle a mit fin aux critiques sur son corps en ajoutant : « Je suis forte, musclée…. et belle.  » 

Le journaliste @el pollo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s